Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Je sais que beaucoup ne comprendront jamais »…

Je sais que beaucoup ne comprendront jamais comment fonctionne ma sensibilité épidermique et mes affects et j’ai appris à vivre avec ce décalage constant et à supporter ce monde hyposensible, ingrat et inconscient dans lequel nous évoluons et qui me brûle le cœur souvent.

Pour qui a déjà ressenti la douleur du cœur, l’expression « avoir mal au cœur » résume bien la sensation, lorsque le sentiment est écorché, d’une brulure qui prend le cœur et l’essouffle, c’est une douleur qui se ressent dans la chair et serre la gorge et la poitrine, la peine du cœur se traduit jusqu’aux bords du corps et les tristesses qui viennent de l’âme sont particulièrement profondes et intenses.

Je sais que beaucoup ne comprendront pas mes réactions ou mes ressentis, mon besoin de me cacher parfois et de me protéger – un peu comme les Animaux au fond d’un bois épais – pour ne pas être broyée par l’extérieur dans ma sensibilité cristalline…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« J’aime les hypersensibles… »

J’aime les hypersensibles, les androgynes aux charmes ambigus, les rêveurs extra mais lucides, les peintres musiciens, les inspirés, les patients qui sont rapides et ceux qui écrivent sans avoir jamais terminé un roman, les timides aventureux, les prudents insoumis, les mielleux pas collants, les casaniers imaginatifs, les esthètes fins mais subtils, les gourmands qui cuisinent, les marcheurs et les sportifs du jeudi après-midi, les penseurs autonomes et métaphysiques, les intellectuels mystiques, les irrationnels raisonnables, les amoureux des animaux de la nature et des plantes, les lecteurs qui lisent peu et sans les sauter ni les travestir, entre les lignes et en diagonale, puis les fluides qui savent remplir les espaces vides de bon sens et rebondir contre les phrases; les génies qui s’ignorent eux mêmes, les simplement complexes et la douce folie, la modestie sans ingratitude, l’enfance toujours visible qui s’éclaire par la fenêtre et entre deux sourires, les alchimistes danseurs, les équilibristes, les résilients qui sont restés gentils…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« J’ai le droit… »

J’ai le droit de faire des erreurs et d’être accepté(e) avec elles en intégralité.
J’ai le droit de dire non et d’être toujours une personne engagée à faire de son mieux.
J’ai le droit de prendre soin de moi à ma façon si cela m’est précieux de le faire ainsi.
J’ai le droit de me tromper et de conserver de bonnes relations tout en étant humain(e) et dans ma pleine humanité.
J’ai le droit d’exprimer mes parts d’ombre et leur histoire douloureuse ou de ne pas le faire si tel est mon choix.
J’ai le droit de ne pas répondre aux questions.
J’ai le droit d’avoir un rythme et de prendre mon temps ou du temps pour moi sans justification.
J’ai le droit qu’il soit peut être différent et pas au gout de tous.
J’ai le droit de dire stop sans ressentir de pression ou de honte.
J’ai le droit d’exprimer ma vérité sans être moqué(e), sans recevoir de leçon de morale ou être réorienté(e) ou tuteuré(e)…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Femme de cycles… »

Femme de cycles.
C’est comme cela que tout en moi s’agite.
C’est ainsi que tout a bougé, bouillonné.
Mélangeant mes sèves à mes veines nacrées.
C’est comme cela que tout s’accueille.
À l’antre du cercueil.
Pour descendre lentement au cœur du bilan, de l’abime et du deuil.
Me déposant au centre – y mourant en secret – sous un tas de feuilles.
Pour découvrir l’humus d’eau croupie qui fait naitre mes lotus de l’hiver.
C’est comme cela que tout en moi s’immerge.
Que tout en moi s’émeut.
Que tout en moi pleure.
Que tout en moi se berce et suinte.
Et se laisse étaler en confiture d’averses au creuset de la merveille.
Abandonnant mon superflu.
Je me déleste.
Dévoilant.
Que tout en moi a changé.
Que tout en moi s’est transformé.
A transmigré vers des ailleurs lumineux.
C’est comme cela que je me révèle le vrai…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« J’ai rêvé de me déposer … »

J’ai rêvé de me déposer un jour comme sur un nuage de paix.
Sans traduction, sans description, sans décalage, sans script et sans prose.
Avec juste un courant d’osmose qui palpite.
Puis transmet l’écho du sentiment.

Ô mon ami ne change pas mes larmes en miel pour ton salut.
Ne change pas le courant de mes veines qui rougissent pour en retenir le flux.
Ne modifie rien.
Pas une couleur.
Pas un éclat de rire.
Pas un drame.
Ni une seule déchirure.
un bleu ou même une infime cicatrice…

Et gardes en la broderie intacte pour qu’elle nous délivre.

Embrasse moi là – juste ici – où luisent toutes mes blessures.
Et rayonne moi – là sous le vent – juste où je semble encore te fuir.

Vient te lover près du déséquilibre en mouvement circulaire…
En chaque temps…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Dans mon ile divine… »

Dans mon ile divine et sous les voiles d’Isis qui se déchirent,
En équilibre, je suis celle qui marche dangereusement sur le fil d’airain en vêtement de nuit,
Féline en exil dans l’Animus qui l’anime,
Je révèle l’Anatomie libre et indépendante de l’âme féminine.

Par les Fluides « sorores » des tam-tam qui râlent contre des os de cuivre,
Je ramènent intensément les morts jusqu’à l’aurore et depuis l’autre rive,
Je devine les cornes, le moindre bruit et l’infime mouvement des corps,
Et dans le silence limpide je vise au cœur de la cible avec de la poudre d’or.

Femme à l’arc, Je hurle avec les hiboux entre les cascades et les griffes des animaux des grottes,
Un craquement d’où s’envole une grive et voilà que j’esquive bientôt qui marche sur la fracture d’une branche d’arbre…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« L’hypersensibilité… »

L’hypersensibilité est la sentence irrévocable et extrême de l’âme en rébellion mémorielle qui se rappelle et souhaite retrouver sa parole, sa place et sa gloire souveraine.
Elle est dans la matière la conséquence éclatante, nerveuse et sensorielle d’une intense force d’opposition sur l’Être.
C’est une des stratégies désespérées, arborescente et multifactorielle qu’emploi le féminin pour revenir dans les corps, les cœurs et sur Terre.
Elle est le témoignage électromagnétique de l’âme et de son urgence vibratoire amoureuse.
Elle vient secouer et réveiller à leurs dons les êtres cloués dans l’inertie rationnelle et qui ont oubliés leurs origines stellaires…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Dans mon expérience d’hypersensible… »

Dans mon expérience d’hypersensible, j’ai pu observer les jugements, des diagnostiques souvent sévères et inappropriés ou encore les attitudes passives agressives de ceux qui semblent coupés de leurs émotions – ou en ont peu – rationalisant tout à l’extrême ou étant en proie avec une lutte intellectuelle en eux même, exerçant un contrôle rigide sur leur propre sensibilité et leur monde émotionnel et refusant de connecter en ressenti la part vulnérable de leur humanité; au moyen de jugements et rejets parfois appuyés par des croyances spirituelles ou dogmatiques, venant disqualifier ces parts délicates du vivant et de l’enfant moi qui désirent s’exprimer ainsi…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Certaines paroles… »

Certaines paroles se caressent sous la lenteur d’un phrasé délicat, déposées comme une plume et une prose douce pour les sens – faisant peu de bruit à l’oreille – elles sont charmantes en tout point.

Mais moi j’entre dans l’expression comme une sauvage écarte des rideaux trop lourds pour ouvrir la lumière du dehors et presque au risque de les arracher sous un soleil tranchant des ombres nues – avec l’excitation du sentiment et une sidération décousue – comme l’on se découvre des merveilles enfouies.

J’ai un rapport passionnel avec les mots, pour me faire vibrer et entendre ils faut qu’ils dévalent les pentes, déshabillent des suspens, s’entremêlent et se rattrapent aux branches puis se laissent couler en profondeur de qualificatifs…

Aurélia Delescluse | auteur, écrivain, Accompagnatrice Holistique

« Ceux qui vivent … »

Ceux qui vivent dans l’énergie de rayonnement de la joie et dans l’être deviennent fondamentalement libres, insaisissables et incontrôlables, ils déambulent comme des entités vibrantes – mouvantes – fluides et dansantes en et sur le mouvement du vivant, électromagnétiques et fugaces, ils sont changeants et conducteurs comme la pluie.
Ils sont tels ces loriots trop jaunes pour se montrer visibles que la forêt enrobe d’un vert luxuriant pour les protéger des convoitises qui attireraient exagérément l’œil et attiseraient les faims de chair et de plumes.
Ils ne se posent que lorsque tout est calme et tranquille et face au vent de la vie elle même se transforment toujours à un endroit inattendu et parfois inexploré…